COVID-19 : digixo continue d'assurer la livraison des commandes à votre domicile ---> Plus d'informations

TOUT SAVOIR SUR L'ACTUALITÉ PHOTO ET VIDÉO

Comment choisir votre appareil photo - 10/ Avez-vous besoin d'autres caractéristiques ?

10. Avez-vous besoin d'autres caractéristiques ?

Une fois que vous avez trouvé les appareils susceptibles de vous satisfaire : il reste encore à « départager » les « finalistes » pour trouver votre appareil idéal… Parfois, cela se jouera à pas grand-chose : depuis quelques années la majorité des appareils photos sont tous (ou presque) devenus excellents. Ce sont donc certaines « petites fonctions annexes » qui peuvent éventuellement faire la différence.

Les amateurs de photo les plus exigeants apprécient certaines fonctions très pointues : comme la résistance à l’humidité, comme le Mode de prise de vue « anti-scintillement », ou même la sauvegarde de leur configuration personnalisée sur une carte mémoire…

S’il en est une caractéristique « annexe » que vous ne devez pas négliger, c’est je crois : la qualité et la lisibilité de l’écran… Notamment si vous voyagez et aimez photographier en pleine nature. Dans ce cas, un écran orientable est très appréciable.

Un bon écran, large et lumineux : c’est bien plus pratique… Surtout en plein soleil, et que l’on veut montrer sa photo à quelqu’un !

_________________________

Écran orientable : lorsque l’on a gouté aux joies du cadrage via un bon écran orientable, il devient difficile de s’en passer… L’écran doit être lisible et suffisamment lumineux pour être utilisé en extérieur sans arrières pensées. Privilégier les écrans « récents » qui ont énormément progressé et sont aussi plus fidèles.

  • Avantages : viser grâce à un écran orientable dans tous les sens, permet une grande créativité dans les cadrages. C’est notamment le cas en Street Photographie, en Macro et sur pied…

  • Inconvénients : parfois l’écran orientable augmente le prix de l’appareil, ou même son « épaisseur ». Toutefois, certains écrans orientables récents sont devenus relativement fins…

Certains écrans sont orientables seulement dans l’axe verticale : c’est mieux que rien… Mais pas toujours parfait ! Aux yeux de certains photographes, cette disposition classique présente toutefois l’avantage de rester plus discrète en street photo. On a l’impression de photographier sans être vu, (même si cela n’est probablement qu’une impression).

D’autres écrans sont orientables sur le côté… Et cette disposition aurait tendance à devenir plus fréquente récemment). L’avantage très perceptible à l’usage, est une plus grande liberté de cadrage (y compris pour les cadrages verticaux). C’est très addictif, très agréable aussi pour les selfies et beaucoup plus pratique en vidéo… Lorsqu’on y a goûté : en général on ne veut plus rien d’autre. La contrepartie est que ces écrans sont plus « visibles » et plus encombrants lorsqu’ils sont « déployés »…

Ci-dessous, une sélection d'appareils avec écrans orientables

Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DMC-GX80 Argent + 12-32mm
Panasonic Lumix DMC-GX80 Argent + 12-32mm
529 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 14-140mm
Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 14-140mm
899 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-G9 Boitier nu
Panasonic Lumix DC-G9 Boitier nu
1099 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-G9 + 12-60mm f/2.8-4
Panasonic Lumix DC-G9 + 12-60mm f/2.8-4
1549 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Fujifilm X-T4 Argent Boitier nu
Fujifilm X-T4 Argent Boitier nu
1709€06 TTC

_________________________

Écrans  tactiles  : ils ont tendance à se généraliser, toutefois ils n’ont rien d’obligatoire. Notamment, si vous apprenez à bien utiliser les boutons du « pad » et les molettes pour naviguer dans les photos et les menus. Les écrans tactiles permettent certains raffinements auxquels les débutants sont sensibles, globalement ils présentent plus d’avantages, que d’inconvénients :

  • Avantages : le premier avantage d’un écran tactile, c’est la mise au point Autofocus instantanée précisément sur une « zone touchée du doigt » sur l’écran. C’est très simple pour les débutants (mais pas seulement pour eux)… On peut même opter pour le « Déclenchement » de prise de vue par « Touché sur l’écran » : ce qui réalise la mise au point AF en même temps. Cela n’est guère utilisé par les photographes confirmés, mais c’est pratique et facile pour débuter.

  • Inconvénients : parfois on risque quelques « fausses manip » en touchant l’écran du doigt (ou du nez) sans le vouloir. C’est pour éviter ça qu’on peut désactiver certaines actions de l’écran tactile et en conserver d’autres… C’est un peu aussi une question d’habitude et de goûts personnels.

Ci-dessous, une sélection d'appareils avec écrans tactiles

Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DMC-GX80 Argent + 12-32mm
Panasonic Lumix DMC-GX80 Argent + 12-32mm
529 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 12-60mm
Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 12-60mm
739 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 14-140mm
Panasonic Lumix DC-GX9 Noir + 14-140mm
899 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-G9 Boitier nu
Panasonic Lumix DC-G9 Boitier nu
1099 € TTC
Appareil photo Hybride à objectifs interchangeables Panasonic Lumix DC-G9 + 12-60mm f/2.8-4
Panasonic Lumix DC-G9 + 12-60mm f/2.8-4
1549 € TTC

_________________________

La vitesse maximale en déclenchement continu (en Mode rafale) !  En pratique une cadence « rafale en continu » de 4 ou 5 im/sec est bien suffisante pour la plupart des utilisations classiques… Au-delà : vous aurez beaucoup de travail à faire en post traitement pour trier vos images… Sans parler de leur stockage.

Mais les photographes de sport ou les photographes animaliers, apprécient de shooter en « rafales » à des cadences de 10, 15, ou même 20 images / sec (on n’est alors pas loin de la fréquence du cinéma classique qui était de 24 im/sec). Ce qui ne sera pas utile à tout le monde !

  • Peu d’appareils sont capables de monter à de telles cadences et ceci a un « coût » :  il vous appartient d’en mesurer l’intérêt dans votre pratique personnelle…

  • Le Buffer est aussi important que la vitesse absolue : la vitesse absolue est une chose : une autre chose est de tenir ces cadences au-delà de 10 ou de 15 images consécutives. C’est le « Buffer » (ou mémoire tampon) qui est chargé d’enregistrer temporairement les images avant qu’elles soient transmises à la carte mémoire.

_________________________

La stabilisation des objectifs, du capteur. Ou des deux ensembles ! La stabilisation permet de « descendre » la vitesse d’obturation minimale et de reculer ainsi le moment où l’on risque « un flou de bouger » du photographe (la stabilisation n’empêche pas le flou de bouger du sujet lui-même). Canon a été le premier constructeur à proposer un objectif stabilisé en 1995, dans les années 2000 d’autres constructeurs ont choisi de stabiliser le capteur plutôt que les objectifs…

  • La stabilisation uniquement dans l’objectif : l’avantage est que chaque objectif bénéficie d’une stabilisation optimale en fonction de sa focale et de ses caractéristiques propres. Les besoins de stabilisation d’un zoom 16-35 mm, seront très différents de la stabilisation idéale d’un 70-200 mm par exemple… Le désavantage est si l’on monte un objectif non stabilisé sur un appareil ne disposant pas de capteur stabilisé, on ne profite d’aucune stabilisation. Ce qui peut être combattu par une vitesse de déclenchement un peu plus haute. Ce n’est pas un « gros soucis », mais cela oblige toutefois à comprendre « comment faire ».

  • La stabilisation uniquement du capteur dans l’appareil : ici, l’avantage est que quel que soit l’objectif monté sur un « appareil à capteur stabilisé » : cet objectif sera stabilisé… Ce qui permet d’utiliser d’anciens objectifs, ou des objectifs « exotiques ». Toutefois, on ne parvient pas forcément aux meilleurs résultats possibles avec les longues focales…

  • La stabilisation combinée de l’objectif et du capteur : c’est la tendance récente et le summum de la stabilisation possible. Cette technique permet de monter jusqu’à « 7 ou 8 stops » de stabilisation (un Stop est une unité entière d’exposition : vitesse ou ouverture). C’est la voie suivie par les constructeurs les plus en pointe, notamment sur les appareils hybrides (sans miroirs) récents.

_________________________

Boîtiers « tropicalisés » ou même « étanches » : les amateurs de photo sportive, de voyages, de photo de montagne, ou de mer privilégient les appareils profitant d’une « protection tous temps ». L’environnement le plus terrible pour un appareil photo étant certainement l’eau salée…

Toutefois n’en faites pas une « obsession »… En effet, vous seriez étonné de constater à quel point certains appareils « non tropicalisés », résistent parfois à des conditions difficiles. Ne faites pas « bêtement » l’impasse sur un excellent appareil, sous prétexte qu’il ne serait pas « tropicalisé ». Il est souvent si simple de protéger son appareil de la poussière et de l’eau, il existe de nombreux accessoires pour cela. À commencer par un bon sac photo (visitez notre sélection).

  • Avantages : on part l’esprit tranquille et l’on ose faire des photos partout et par tous les temps : dans le sable, sous la pluie et la neige… Alors que d’autres photographes rangent prudemment leur boîtier dans un sac dès la première goutte et ratent de belles opportunités (arcs en ciels, contrastes et reflets sous la pluie)…

  • Inconvénients : forcément la « tropicalisation » d’un appareil et de ses objectifs, impact le prix de vente. Et peut-être aussi son poids et son volume…

 

Pour certains terrains, mieux vaut un appareil protégé contre les intempéries ou la poussière.

_________________________

Mode Anti Scintillement (anti flickering) : ce mode permet d’éviter l’apparition des « bandes horizontales sombres » sur les photos lorsque l’on photographie sous certains éclairages fonctionnant à certaines fréquences : notamment les tubes néons… Si vous êtes amenés à photographier dans des gares ou des aéroports, ou dans des salles de sport à l’éclairage « mélangé » : vous aurez peut-être besoin du Mode Anti Flickering.

Le scintillement (flickering) est une vibration de la lumière de certaines sources lumineuses qui entrent en phase avec la fréquence de fonctionnement du capteur. C’est le cauchemar des photographes d’évènementiel, ou des photographes de sport en salle.

Ci-dessous : bel exemple de Flickering au Japon. Survolez l'image avec votre souris et constatez cette « abominable » bande verdâtre… Son emplacement est aléatoire selon les photos.

Survol

_________________________

Sauvegarde de la configuration personnalisée : si vous gérez un Club photo, avez-vous pensé à cela ? Avec certains appareils, il est possible de sauvegarder la « configuration » et les réglages en cours de l’appareil : directement sur la carte mémoire…

C’est pratique lorsqu’un appareil passe par plusieurs mains. Vous ne craignez pas que quelqu’un dérègle vos « précieux réglages » (que vous avez mis pas mal de temps à configurer et à paufiner)… À moins de tout noter : il est impossible de se souvenir de tout ce que vous avez personnalisé, tant il existe de nombreux réglages sur les appareils experts.

Heureusement, il suffira de trois clics pour « charger » à nouveau vos réglages depuis la carte mémoire, sur laquelle vous les aviez sauvegardés… Certains boîtiers « semi pro » Nikon et Canon (notamment), proposent cette fonction avancée… Ce n’est qu’un exemple parmi des dizaines d’autres : ce sont ces « petites fonctions annexes », qui parfois font la différence entre des appareils photos aux caractéristiques voisines…

_________________________

Beaucoup d’autres fonctions avancées et raffinements sont possibles : nous ne pouvons lister ici toutes les options avancées, car leur nombre est infini ! Il ne dépend que de l’imagination des constructeurs. On peut en citer encore quelques-unes à titre d’exemple :

  • Des lecteurs de cartes mémoires rapides : les formats de cartes XQD et CFexpress utilisés sur les appareils récents et haut de gamme, autorisent de très hautes vitesses d’enregistrement (c’est nécessaire pour la vidéo 4K et les rafales très haute vitesse des appareils professionnels). Ce type de carte permet aussi de « décharger » plus vite vos images sur votre ordinateur.

  • Le Focus stacking : combiner en une seule image, plusieurs photos réalisées avec des mises au point décalées (à des distances différentes). Le but étant d’augmenter artificiellement la profondeur de champs. Utile en macro photographie.

  • Des Menus personnalisés : vous pouvez enregistrer les entrées des Menus que vous utilisez régulièrement dans un Menu spécial… Afin d’y accéder plus rapidement.

  • Des logiciels gratuits (MAC / PC) de traitement RAW : la plupart des constructeurs offrent un « logiciel maison » avec l’appareil… Tous ne se valent pas bien entendu. À moins que vous ne possédiez déjà un logiciel, il n’est pas interdit de s’intéresser à la question au moment de départager deux appareils semblables…

  • Volet automatique de protection de la lentille d’objectif : extrêmement pratique en voyage, certains appareils compacts disposent de ce petit « volet automatique », qui se referme tout seul afin de protéger l’objectif. Quel soulagement de ne plus s’inquiéter de ce bouchon d’objectif, que l’on a tendance à perdre régulièrement !

  • Mode panoramique par balayage : la plupart des appareils compacts disposent depuis pas mal d’années de Modes Panoramiques. Pas tous cependant… À ne pas négliger, car c’est un gadget bien agréable.

  • Livré avec un vrai chargeur de batterie : certains constructeurs ont tendance de plus en plus souvent à ajouter la possibilité de charger l’appareil, par câble USB-C. Pourquoi pas, mais ceci est généralement assez lent… Ne négligez pas l’intérêt d’un vrai chargeur de batterie séparé et branché sur secteur : il permet de recharger une batterie, pendant que l’on utilise l’appareil avec une autre batterie. À vous de vérifier qu’il est bien livré par le constructeur dans la boite.

  • Etc…

Astuce : certains appareils permettent de saisir à l’avance votre copyright (ou site web, ou ce que vous souhaitez), afin qu’il soit appliqué systématiquement à toutes les photos réalisées. Bien entendu, ces « métadonnées » d’Auteur de Copyright, seront lues par la plupart des logiciels et resteront attachées à votre image.

_________________________

Toujours perdu... Reprenons depuis le début :
Introduction au guide d'achat

Aticle rédigé par le photographe Jean-François Vibert

Dernière mise à jour le 21/09/2020

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

Il n'y a pas eu de réaction sur cet article. Soyez le premier à réagir !

+ RÉCENTS

Adopter les hybrides Canon EOS R, ou rester fidèle aux reflex EOS ?

Guide d’achat des appareils photo 2020 - Quel appareil photo choisir ?

Comment choisir votre appareil photo - 1/ Combien voulez-vous dépenser ?

Comment choisir votre appareil photo - 2/ Quelle est la taille de capteur qui vous conviendrait le mieux ?

Comment choisir votre appareil photo - 3/ Quelle résolution en pixels, désirez-vous ?

Comment choisir votre appareil photo - 4/ Préférez-vous un zoom ? Un objectif fixe ? Ou les deux ?

Comment choisir votre appareil photo - 5/ Avez-vous besoin d’un viseur ? Viseur optique, ou électronique ?

Comment choisir votre appareil photo - 6/ Avez-vous besoin d’un Flash intégré ?

Comment choisir votre appareil photo - 7/ Avez-vous besoin du WIFI et du Buetooth ?

Comment choisir votre appareil photo - 8/ Avez-vous besoin d’un GPS ?

Comment choisir votre appareil photo - 9/ Désirez-vous filmer en format 4K ?

Quelle courroie Peak Design choisir ?

Quel sac photo Peak Design choisir ?

7 astuces pour réussir vos photos de portrait de famille

Comment bien choisir son filtre carré Nisi ?

Quel appareil photo instantané choisir ?

Bien choisir son stabilisateur vidéo

Le système Creative de Cokin

Créer son laboratoire photo

Bien choisir sa télécommande photo

Bien choisir son papier photo

Bien s'équiper pour la vidéo reflex

Bien équiper sa caméra embarquée

Bien choisir son trépied

Bien choisir son microscope

Bien choisir ses jumelles

Protéger et entretenir son matériel photo

Bien choisir son studio photo

Comment photographier la neige

Comment bien choisir ses filtres

Comprendre les abréviations et sigles des marques de matériel photographique NIKON CANON PANASONIC SIGMA SONY TAMRON

Les accessoires indispensables de l'été

Choisir le bon materiel pour la photo Macro

Bien choisir son multiplicateur de focale

Bien choisir son scanner Photo

Bien choisir sa torche LED

AUTRES LIENS

Top